A propos de “Nouveau Souffle”

Marie-Françoise Mercadier, notre présidente d’honneur, vous en dit plus sur le projet “Nouveau souffle”.

Octobre rose, le mois de la prévention et de la sensibilisation au cancer du sein, a débuté hier. ASC participe pour la 8ème édition à cet événement à travers la mise en oeuvre du projet “Nouveau Souffle”, la prévention par le sport (d’où le “marathation”, ateliers de yoga…), l’information, la sensibilisation.

Prévention d’une part, par l’information, l’adoption d’une hygiène de vie et accompagnement pour les patient(e)s sont deux aspects essentiels de la lutte contre le cancer, trop souvent négligés. L’écoute, les soins de bien-être sont primordiaux pour lutter contre la maladie et contre des traitements parfois très lourds et très longs. Il faut axer l’accompagnement sur tout ce qui peut restituer le goût de vivre, créer l’émerveillement.

“Nouveau Souffle” est né de cette expérience, de cette magnifique chanson écrite pour moi par Simon Fleury. Au moment de m’endormir avant une opération lourde, j’ai eu la vision de dauphins qui remontaient en grappes vers la surface de l’eau. Je me suis endormie, apaisée et me suis promis, si je réchappais de cet enfer, d’aller nager avec les dauphins. Au cours des longs échanges par mail que nous avons eu avec Simon, je lui ai fait part de ce rêve. Il était en mission en Equateur et m’a écrit cette chanson. C’était à une période où, très amaigrie, très affaiblie, j’avais un peu perdu l’énergie de me battre. J’ai écouté cette chanson en boucle, chaque jour. Toute l’affection qu’elle contenait m’insufflait l’envie de vivre. Alors j’ai pris la décision de partir nager avec les dauphins, en plein traitement de chimiothérapie, dans le lagon de Sataya.

Dès la première plongée, j’ai d’abord senti sous moi une force extraordinaire, ils étaient là, une trentaine de dauphins qui passaient sous nous et sont remontés à la surface en grappes, comme dans ma vision. Et une voix intérieure m’a dit que j’étais guérie. J’ai pleuré d’émotion et j’ai été longuement serrée, sur le canoë, par Geneviève. C’est à elle que l’on doit ces magnifiques images, et à Eleonore, ce très beau montage.
De retour en France, j’ai voulu partager cette expérience avec les patientes, j’ai repris le travail et la promotion d’ASC a immédiatement répondu de manière affirmative à ce projet, entièrement financé par nos journées et par mes récitals, sans aucune subvention.

Le projet a beaucoup évolué. Au départ, il était orienté vers l’organisation d’un séjour en Méditerranée, dans une réserve de dauphins, pour 8 patientes. Le devis trop élevé ne nous a pas permis d’y donner suite et nous avons réorienté le projet, plus modestement, vers un séjour avec les dauphins et/ou 2 à 3 séjours dans un gîte du Vercors, “Passage en Vercors” où les patientes pratiquent la marche en montagne, le yoga, des ateliers de réflexologie plantaire, de la méditation sous la direction d’une équipe qualifiée. Un compte a été spécialement affecté à ce projet, modeste mais porteur de vie. Puisse l’énergie de vie et de joie de cette vidéo irradier tous les cœurs!

Marie-Françoise Mercadier


Cette nuit j ai rêvé
J ai vu ton désarroi
J ai vu ta souffrance
J ai vu tes dauphins
J ai vu le sable fin
Cette nuit j ai rêvé

Et j ai pu voir
J étais ta douleur
J étais ta peur
J étais tes espoirs
Cette nuit j ai rêvé

J ai vu tes larmes
J ai vu ton combat
J ai vu le vacarme
J ai vu le calme
Cette nuit j ai rêvé

J ai vu la mort
J ai vu la vie
J ai vu tes efforts
J ai vu tes répits
Cette nuit j ai rêvé

J ai vu tes doutes
J ai vu ta force
J ai vu ta route
J ai vu ton écorce
D un arbre solide
Que l on ne peut déraciner
D un être intrépide
Qui ne veut pas abdiquer
Cette nuit j ai rêvé

Cette nuit j ai rêvé
Ce rêve m a enseigné
Qu’être humain c est rêver sous l étendard de la dignité
Cette nuit j ai rêvé
J ai enfin compris
Que la maladie
Ne vaincra jamais la dignité

On ne choisit pas de venir sur cette terre
Mais avec la volonté on peut repousser en arrière
Le tout dernier souffle, la dernière prise d air
Même quand l espoir est six pieds sous terre
On prend très vite conscience de la richesse de la vie
On se dit nos problèmes d avant, ne sont plus nos soucis
On vit tout maintenant, aujourd’hui et ici
Car demain verra peut-être notre dernier cri
Chaque minute, chaque seconde est importante
Pour la famille, les amis, ceux qui nous enchantent
Ce que je n osais pas hier, demain je le tente
Je mourrai au moins sans frustration latente
On ne peut plus attendre que le monde s écroule
Pour que le tapis rouge devant nous se déroule
Nous sommes tous des dieux uniques parmi la foule
En quête de paix et d amour pour que tout roule

Cette chanson est pour toi MFM
Elle est pour tous les malades en chimio IRM
Je sais que la vie chaque jour vous aime
Dans la dignité, les pleurs et l espoir,
Amen

Simon Fleury